DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le beau succès des clusters verts

Vous lisez:

Le beau succès des clusters verts

Taille du texte Aa Aa

Le nombre de clusters – ces entreprises qui se regroupent pour booster leurs performances – a considérablement augmenté en Europe et ils fonctionnent très bien. C’est le cas à Graz en Autriche, d’un cluster spécialisé dans les technologies vertes, Eco World Styria qui n’est autre que le plus performant au monde. 6000 emplois ont été créés ces 5 dernières années. Cette société est l’un des leaders européens du chauffage à biomasse. Elle produit des machines qui fonctionnent avec des granulés, des plaquettes de bois ou des bûches. Le bois qui permet d’ailleurs, de diviser par deux, votre facture de chauffage.

L’entreprise baptisée KWB a rejoint le cluster en 2005. Depuis, le nombre d’employés est passé d’une centaine à près de 400. Le chiffre d’affaires a été multiplié par deux avec près de 75 millions d’euros pour 2012. “Pour nous,” explique son cofondateur Erwin Stubenschrott, “le cluster est la plateforme idéale pour rencontrer de nouveaux partenaires, repérer des innovations et placer de nouveaux produits sur de nouveaux marchés.”

Chaque année, KWB investit 10% de son chiffre d’affaires dans la recherche et l’innovation. Un investissement qui bénéficie à l’ensemble du cluster. “Le cluster nous offre l’opportunité de nouer des partenariats et nous donne une vision plus globale,” précise Erwin Stubenschrott, “cela nous permet de prendre des décisions stratégiques pour trouver les produits de l’avenir. “

160 autres entreprises sont impliquées dans le cluster Eco World Styria qui est d’ailleurs, l’un des rares à avoir décroché le niveau or du Label européen d’excellence du management de clusters. Le taux de croissance moyen des entreprises qui appartiennent à ce cluster est de plus de 18%, soit quasiment deux fois la moyenne du marché. Une belle performance qui a été atteinte grâce aux services fournis par le cluster pour mettre en place les stratégies, obtenir des financements et bien sûr, développer l’innovation dans le domaine des technologies vertes. “Par exemple, Eco World Styria aide une entreprise à concevoir un nouveau panneau solaire pratiquement invisible,” souligne le manager général du cluster, Bernhard Puttinger, “nous aidons également des sociétés à développer le premier vin au monde fermenté à l‘énergie solaire.”

Créé en 2005, Eco World Styria ne se limite évidemment pas au seul marché européen. Des accords ont été conclus avec d’autres clusters à travers le monde. “Les entreprises de notre cluster exportent près de 90% de leurs produits,” assure Bernhard Puttinger, “on a commencé très tôt à coopérer avec des clusters internationaux au Danemark, à Singapour, en Chine ou encore aux Etats-Unis.”

Mais le mot de la fin revient au cofondateur de l’entreprise KWB, Erwin Stubenschrott. D’après lui, “les clés du succès pour une entreprise qui appartient à un cluster sont la sincérité, l’honnêteté et la propension à s’investir activement dans des coopérations.”