DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Négociations marathon sur le budget de l'UE

Vous lisez:

Négociations marathon sur le budget de l'UE

Taille du texte Aa Aa

C’est le vainqueur de cette réunion. David Cameron a obtenu ce qu’il souhaitait : l’UE aura, pour la première fois de son histoire, un budget de crise. Moins 3% par rapport à la période précédente. Il aura fallu deux sommets européens, des heures de conciliabules et plusieurs nuits blanches pour aboutir à ce compromis.

“Je pense, explique le Premier ministre britannique, que les gens comprennent que le problème c’est que le plafond de la carte bancaire de l’UE était trop élevé ; beaucoup voulait l’augmenter à nouveau. Enfin, il y a eu quelqu’un qui a dit que cela doit s’arrêter et qu’il est temps que le plafond de notre carte bancaire soit revu à la baisse.”

François Hollande a salué un “bon compromis” – la politique agricole commune est en effet préservée. Mais toutes les politiques d’avenir, facteur de croissance, ont été rognées. Le Parlement européen a immédiatement risposté. Il n’approuvera pas un budget qui ne renforce pas la compétitivité de l’Europe.

Pour le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, “c’est l’heure de vérité, c’est l’heure de la responsabilité, les chefs d’Etat et de gouvernement ont pris leur responsabilité. Mais comme nous avons pris nos responsabilités, le Parlement européen doit aussi prendre ses responsabilités”.

Notre correspondante à Bruxelles conclut : “on croyait le Royaume-Uni affaibli et isolé après sa promesse d’un référendum sur l’Union européenne, il a pourtant réussi à imposer l’austérité avec quelques alliés de circonstance. Reste à voir à présent si le Parlement européen ira à la confrontation. A Bruxelles, Audrey Tilve, pour Euronews”.