DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunisie: heurts entre manifestants et police lors des funérailles de Chokri Belaïd

Vous lisez:

Tunisie: heurts entre manifestants et police lors des funérailles de Chokri Belaïd

Taille du texte Aa Aa

Le cercueil de l’opposant tunisien Chockri Belaïd est emmené jusqu’au cimetière, dans le sud de Tunis. Des milliers de personnes sont venues assister à ces funérailles. Dans la foule, on chante l’hymne national et on scande des slogans hostiles au pouvoir en place, aux mains des islamistes, soupçonnés d‘être derrière l’assassinat. En marge de ces obsèques, des heurts entre les forces de l’ordre et des groupes de manifestants. La police a tiré des gaz lacrymogènes.

Le meurtre Chockri Belaïd, mercredi, a provoqué une vive émotion dans le pays. En guise de protestation, les syndicats ont appelé à une grève générale ce vendredi. De fait, les rues de plusieurs grandes villes étaient désertes. Magasins fermés, usines à l’arrêt, universités bloquées, transports paralysés – tous les vols au départ et à destination de Tunis ont ainsi été annulés.

Le pays n’avait plus connu de mobilisation de cette ampleur depuis la révolution il y a deux ans.

Les partis d’opposition ont appelé à des rassemblements pacifiques ce vendredi dans les grandes villes du pays. Pour éviter tout débordement, d’importants moyens policiers ont été déployés, notamment aux abords de l’avenue Bourguiba, dans le centre de Tunis.