DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : au moins 120 blessés dans des manifestations contre le pouvoir


Egypte

Egypte : au moins 120 blessés dans des manifestations contre le pouvoir

Un nouveau vendredi de la colère dans plusieurs villes d’Egypte et notamment au Caire. Des heurts ont éclaté entre policiers et manifestants, en particulier aux abords du palais présidentiel à Héliopolis dans la banlieue de la capitale. Les slogans sont toujours les mêmes : “le peuple veut la chute du régime”, “Assez du président Morsi et des Frères musulmans” dont il est issu.

Des manifestants ont lancé des feux d’artifice et des cocktails Molotov sur le palais. Les forces de l’ordre ont riposté à coup de gaz lacrymogène et de canons à eau. Des fourgons ont aussi été lancés sur la foule pour la disperser. Dans tout le pays, ce sont plus de 120 personnes qui ont été blessées, dont certaines à Alexandrie et Tanta dans le nord.

Le Premier ministre Hicham Qandil a condamné des violences jugées injustifiables.

Ces nouvelles manifestations interviennent après plusieurs incidents liés aux brutalités policières et à deux fatwas appelant au meurtre de certaines figures de l’opposition.

“Un autre vendredi de la colère en Egypte, plus précisément au Caire, où les manifestations ont débuté dans le calme avant de tourner à l’affrontement avec les forces de sécurité qui entourent le palais présidentiel. Dans le même temps, quelques personnalités de l’opposition et du gouvernement ont appelé au dialogue pour mettre un terme à la crise.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Chokri Belaid inhumé dans un climat de tension générale