DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tunisie: la veuve de Belaïd demande une protection pour sa famille


Tunisie

Tunisie: la veuve de Belaïd demande une protection pour sa famille

La Tunisie est dans l’impasse. La proposition du Premier ministre de former un gouvernement apolitique divise son parti, le mouvement islamiste Ennahda. De 3000 à 6 000 personnes ont manifesté hier à Tunis leur soutien au parti au pouvoir. La France a également été critiquée après les propos du ministre français de l’Intérieur qui a dénoncé “un fascisme islamiste” après l’assassinat de l’opposant Chokri Belaïd, une figure du mouvement laïque, abattu de quatre balles mercredi.
Cet assassinat a aggravé la crise politique en Tunisie. Une marée humaine a déferlé dans la capitale lors des funérailles. Et des slogans anti-islamistes ont fusé. Ennahda, lui, nie toute implication dans le meurtre de Chokri Belaïd.

Hier, la veuve de l’opposant a demandé au gouvernement d’assurer la protection de sa famille. “Si quoi que ce soit arrive à ma famille, j’en tiendrai le ministère de l’Intérieur pour entier responsable”, a dit Basma Belaïd à la télévision.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Premier forage du robot Curiosity sur Mars