DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

ArcelorMittal : Bruxelles demande de suspendre les plans de restructuration

Vous lisez:

ArcelorMittal : Bruxelles demande de suspendre les plans de restructuration

Taille du texte Aa Aa

Sauver la sidérurgie en Europe ou du moins ce qu’il en reste. C’est ce que promet la Commission européenne à l’issue d’une table ronde consacrée au secteur. Elle annonce un plan d’aide pour le mois de juin, et en attendant, Bruxelles demande à ArcelorMittal de suspendre les fermetures d’usines.

“ Pendant trop longtemps, l’Europe a laissé son industrie à l’abandon et aujourd’hui tout le monde est d’accord sur les conclusions du groupe de travail de haut-niveau. Et nous allons maintenant pouvoir mettre en place des actions concrètes pour soutenir notre industrie “ , se félicite Jean-claude Marcourt, le ministre wallon de l’Economie.

Côté syndicats, on est plutôt sceptique. On doute que Lakshmi Mittal, l’actionnaire majoritaire du groupe, accepte de faire marche arrière.

“ On se rend bien compte que depuis deux ans, il a décidé de casser les outils, mais en même temps il mène une politique de destruction des valeurs. On a quelqu’un qui essaye de sortir un maximum de cash de ses usines en les pressant comme des citrons et puis d’aller investir à l’extérieur de l’Europe “ , fustige Nico Cué, du syndicat belge FGTB.

En Belgique, ce sont 1.300 emplois qui sont menacés et en France, il serait question de reclasser les 600 salariés concernés, mais les incertitudes cristallisent les tensions. Dans une Europe qui compte 26 millions de chômeurs, la lutte contre les fermetures annoncées d’ArcelorMittal semble vaine. Tous les espoirs reposent désormais sur ce plan d’action qui doit être lancé en juin.