DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Du sexe à la Berlinale

Vous lisez:

Du sexe à la Berlinale

Taille du texte Aa Aa

Au menu du Festival international du film de Berlin 2013, on parle de sexe. En avant première, le film “The look of love”, qui réunit l’acteur britannique Steve Coogan et le réalisateur Michael Winterbottom, retrace la vie de Paul Raymond, un magnat britannique de l’industrie pornographique et l’un des hommes les plus riches Royaume-uni. Surnommé “le roi du prono”, ou en plus politiquement correct, “le roi de Soho”, Raymond a commencé a amasser sa fortune en 1958 avec l’ouverture du “Raymond Revuebar”, un club de strip tease, avant de développer des salles de spectacles et des magasines masculins.

Avec Amanda Seyfried et James Franco, le film “Lovelace” retrace l’itinéraire de Linda Lovelace, devenue une star mondiale du cinéma X dans les années 1970, grâce au succès de “Gorge Profonde”, et qui est ensuite devenue une militante farouchement opposée à l’industrie du porno.
Le film raconte la jeunesse de Lovelace, sa relation avec son mari qui abusait d’elle, et comment on l’a forcé à jouer dans le film “Gorge profonde”. Traynor, son mari, est décrit comme un homme sadique sous des apparences de charmeur. Il abuse d’elle, la viole et finit même par vendre son corps à un groupe de 5 hommes.

Lovelace est décédée en 2002 des suites d’un accident de voiture. Ce film est présenté au Festival dans la catégorie spéciale “Panorama”.