DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ambiance morose à Rome en amont de la dernière messe du Pape

Vous lisez:

Ambiance morose à Rome en amont de la dernière messe du Pape

Taille du texte Aa Aa

Le trône pontifical sera désespérément vide à compter du 28 février. Et pourtant le Vatican semble peu amène à l’idée de faire le moindre commentaire à ce sujet.
 
L’histoire permettra sans doute de comprendre la renonciation surprise de Benoît XVI, au-delà des arguments fournis pas le principal intéressé rompu à l’exercice depuis plusieurs années déjà.
 
Un croyant témoigne : “Nous perdons un pape qui a fait beaucoup pour l‘église car il a su réconcilier les factions opposées et faire en sorte que le passé et le présent ne fassent plus qu’un, même si d’autres donnent là-dessus des interprétations plus politiques”.
 
“Ce que le Pape a accompli au cours des années a contribué à le renforcer. C’est un indicateur pour l’histoire de cerner un individu en analysant sa situation humaine. Cela nous permet de comprendre que c’est au seul bénéfice de l’Eglise qu’il a décidé à prendre une telle décision.” analyse un visiteur du Vatican.
 
Notre envoyé spécial à Rome, Alberto De Filippis : “Une célébration du mercredi des cendres particulière ici place Saint-Pierre avec des fidèles toujours abasourdis par la renonciation surprise du Pape. La tristesse prédomine pour cette soirée qui restera pour longtemps gravée dans la mémoire collective.”