DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat à la frontière turque : risques de débordement du conflit syrien

Vous lisez:

Attentat à la frontière turque : risques de débordement du conflit syrien

Taille du texte Aa Aa

Ban Ki-moon craint un débordement du conflit syrien aux pays voisins et en premier lieu à la Turquie. Le secrétaire général de l’ONU réagissait à l’attentat perpétré lundi à un poste-frontière entre la Syrie et la Turquie, attentat qui aura fait au moins 14 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, estime mercredi que la Turquie était bien la cible de l’explosion.

“Il n’y a aucun doute là-dessus. Si cela se produit à notre frontière, c’est que nous sommes visés. Nous ne sommes pas intimidés et nous ferons toute la lumière sur cette attaque. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour que cet acte ne reste pas impuni.”

Mercredi, une soixantaine de personnes a été interrogé par les forces de sécurité turques, une a été arrêté.

Le poste-frontière attaqué est l’un des points de passage les plus fréquentés par les réfugiés syriens.