DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale viande de cheval : l'enquête progresse en Europe

Vous lisez:

Scandale viande de cheval : l'enquête progresse en Europe

Taille du texte Aa Aa

Les ministres européens se réunissent aujourd’hui à Bruxelles pour évoquer le scandale des plats surgelés à la viande de cheval.

La nuit dernière, la police britannique a mené des perquisitions dans un abattoir anglais et une usine du Pays de Galles, soupconnés de fournir de la viande de cheval étiquettée “viande de boeuf”.

Si l’enquête se concentrait jusque là sur une filière franco-roumaine, c’est cette fois une filière britannique de fraude qui est mise à jour:

“il est absolument scandaleux de constater que ces pratiques se déroulent sur le sol britannique, c’est le premier incident avéré. L’Agence de sécurité sanitaire va poursuivre son enquête avec une rigueur maximale”

En France, une enquête préliminaire pour tromperie a été lancée. Les abattoirs roumains initialement pointés du doigt se défendent d‘être à l’origine de l‘étiquetage frauduleux:

“En 2012, la société Carmolimp a exporté trois camions de viande de cheval aux Pays-Bas, soit 60 tonnes au total. cette viande a bien été vendue comme étant de la viande de cheval, à un prix qui indiquait clairement que c‘était de la viande de cheval. Notre client nous a demandé de la viande de la cheval et a recu, documents à l’appui, de la viande de cheval”

Après les lasagnes Findus en Angleterre, la marque francaise Picard a annoncé hier la présence avérée de viande de cheval dans ses lasagnes surgelées, confirmant l’existence d’une fraude d’ampleur passant par les fournisseurs et fabricants francais Spanghero et Comigel.