DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Viande de cheval : les Roumains refusent le statut de suspect tout trouvé


Roumanie

Viande de cheval : les Roumains refusent le statut de suspect tout trouvé

La Roumanie se défend dans le scandale de la fraude à la viande de cheval. Les autorités ont le sentiment que dans cette affaire, les Roumains sont un peu trop facilement suspectés, alors même que toute la filière semble empreinte d’un certaine opacité.

Ce mercredi, le Premier ministre Victor Ponta s’est exprimé pour prendre la défense des éleveurs roumains, qui affirment avoir respectées les normes européennes. “Tout le monde veut savoir exactement ce qu’il y a dans son assiette, affirme le chef du gouvernement. L’an dernier, nos agriculteurs ont essuyé des pertes de l’ordre de 30% en raison de la sécheresse. On espère un retour à la normale cette année. Mais on va devoir lutter pour notre crédibilité faute de quoi cette affaire sera encore plus déastreuse que la sécheresse”.

Deux abattoirs roumains ont été mis en cause par le producteur français. Mais sur place, on assure qu’aucune irrégularité n’a été commise. Le message semble limpide : “on nous a commandé de la viande de cheval, et c’est de la viande de cheval qu’on a livrée”. “En 2012, explique Paul Soneriu, directeur général de l’abattoir Carmolimp, notre entreprise a fait trois livraisons de viande de cheval à destination des Pays-Bas. Cela représentait trois camions pour un total de 60 tonnes. Il s’agissait de viande de cheval, vendu à un prix conforme au cours de cette viande. Notre client avait commandé de la viande de cheval et je peux vous assurer que c’est ce qu’il a reçu. Tous les documents l’attestent”.

Dans ce cas-là, qui dans cette filière opaque, a changé l‘étiquette, transformant la viande de cheval en viande de boeuf ? Les Roumains disent vouloir que toute la lumière soit faite, de sorte à dissiper les suspicions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Cinq morts dans le crash d’un avion en Ukraine