DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Se lever (et danser) contre les violences faites aux femmes


monde

Se lever (et danser) contre les violences faites aux femmes

“Un milliard de personnes qui se lèvent”, c’est le nom de cette campagne de mobilisation contre les violences faites aux femmes. Hommes et femmes, sur tous les continents, étaient invités à prendre part à ces flashmobs citoyens, organisés (ce n’est pas un hasard) le jour de la Saint-Valentin.

De Sydney à Istanbul, en passant par Londres, Kaboul, Manille et Tirana, des milliers de personnes ont participé à l‘événement en marchant ou en dansant.

“Il faut mettre un terme à toutes ces violences faites aux femmes, à la discrimination dont sont victimes les femmes, estime Priya Rajender Prasad, jeune étudiante indienne. Chaque femme doit pouvoir vivre, vivre dignement”.

A l’origine de cette journée d’action, Eve Ensler, féministe engagée. Elle est auteur du livre “Les Monologues du Vagin”. Pourquoi danser ? C’est une façon d’occuper l’espace public, répond l’organisatrice. Et d’ajouter que c’est aussi, pour beaucoup, l’occasion de célébrer leur féminité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le MIT a-t-il trouvé le trou noir le plus jeune de la Voie Lactée ?