DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Carnival Triumph : récits de l'enfer sur mer


Mexique

Carnival Triumph : récits de l'enfer sur mer

La fin du calvaire pour les passagers du Carnival Triumph : le paquebot de croisière américain a accosté la nuit dernière à Mobile, dans l’Alabama. Il était remorqué depuis dimanche, après une coupure d‘électricité provoquée par un incendie dans la salle des machines. Résultat : les toilettes se sont bouchées, l’eau souillée inondant les cabines. Les 4.229 personnes à bord ont dû se soulager dans des sacs en plastique.

Quand elle raconte son enfer, Miria Jones a la gorge serrée : “vous essayez de vous frayer un chemin jusqu‘à la cafeteria, et il y a de la merde et de la pisse sur le sol de la cafetaria ! Et il vous faut marcher dedans ! C‘était répugnant ! On a essayé de ne pas manger.”

Tammy Garcia se souvient quant à elle que “la puanteur était terrible. Les mauvaises odeurs empiraient avec le temps. Ce n‘était plus des vacances, on était en mode de survie.”

“C’aurait pu être une catastrophe, s’insurge Kelly Wright. Ils ont eu de la chance qu’on ne finisse pas brûlés vifs, parce qu’aucune alarme ne s’est déclenchée. Ils nous ont renvoyé au lit alors qu’il y avait le feu.”

Le Carnival Triumph avait quitté le Texas le 7 février et devait le regagner dimanche dernier. La compagnie Carnival s’est d’ores et déjà engagée à rembourser intégralement tous les passagers. Les prochaines croisières du navire ont été annulées. Il reprendra la mer, au plus tôt, à la mi-avril.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fin du cauchemar pour les passagers du Carnival Triumph