DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

G20 : la guerre des monnaies n'aura pas lieu


économie

G20 : la guerre des monnaies n'aura pas lieu

Non à une guerre des monnaies – c’est l’engagement des ministres des finances du G20, réunis à Moscou.

Leur communiqué précise cependant que la politique monétaire d’un pays doit garantir la reprise économique. En clair : non à aux dévaluations compétitives, sauf en cas d’absolue nécessité.

Berlin, Londres et Paris ont par ailleurs proposé de s’attaquer aux failles du système fiscal international.

“Le contexte économique est aujourd’hui celui de la mondialisation, avec plus de mouvements de capitaux, et où de nouveaux modèles d’entreprises se développent, en particulier dans le numérique, a rappelé le ministre français des finances, Pierre Moscovici. Nous devons nous assurer de la contribution fiscale de ces entreprises, et éviter des situations où certaines utilisent les lois internationales et nationales pour échapper à l’impôt.”

Les multinationales américaines telles Apple, Google et Amazon notamment, sont accusées par de nombreux Etats de ne presque pas payer d’impôts dans les pays où elles sont implantées.
Représentée au G20, l’OCDE s’est proposée de préparer un plan d’action d’ici l‘été.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Guerre des monnaies : le Japon n'a rien à craindre au G20 de Moscou