DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des affrontements entre les manifestants de la compagnie Iberia et la police


Espagne

Des affrontements entre les manifestants de la compagnie Iberia et la police

Des heurts entre manifestants et forces de l’ordre ont éclaté ce lundi à l’aéroport de Madrid, au premier jour d’une grève du personnel de la compagnie aérienne espagnole Iberia. Les manifestants, après avoir été repoussés par la police, ont réussi à pénétrer dans le terminal 4 de l’aéroport. Ils protestent contre les projets de la direction de supprimer 3.800 emplois et de baisser les salaires dans le cadre d’un plan de restructuration. La grève devrait durer cinq jours, alors que deux autres mouvements identiques sont prévus en mars.

Miguel angel Jiménez, membre de l’ASETMA, l’Association Syndicale Espagnole des Techniques de Maintenance Aéronautique, affiche leur détermination: “Le gouvernement détient 15% du capital, et s’ils acceptent le démantèlement de la société au profit de l’entreprise anglaise, les employés d’Iberia se battront pour sauver le tourisme espagnol.” De son côté, Ana Pastor, la ministre espagnole des transports, souhaite une sortie de crise dans les plus bref délais: “Le service minimum a été accompli, mais je demande aux deux camps de trouver un accord dès que possible, parce que notre pays traverse actuellement une crise économique profonde.”

Au total, ce sont près de 1.200 vols qui ne seront pas assurés cette semaine, affectant ainsi des dizaines de milliers de passagers selon la compagnie. Iberia, qui a fusionné avec British Airways en 2011 au sein du groupe IAG, a annoncé une perte de 262 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2011.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Marco Politi, biographe de Benoît XVI : "Le prochain pape sera du centre"