DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La sécurité en question à Anvers après le vol de diamants

Vous lisez:

La sécurité en question à Anvers après le vol de diamants

Taille du texte Aa Aa

Le quartier des diamants d’Anvers est sous le choc après le hold-up spectaculaire commis à l’aéroport de Bruxelles. Les pierres volées provenaient de cette ville flamande, connue comme étant la capitale mondiale du diamant, et qui avait connu il y a tout juste dix ans un vol similaire, dont le butin avait été estimé à plus de 100 millions d’euros.

Ici beaucoup de négociants jugent que les mesures de sécurité doivent être revues à la hausse. “Ce qui nous frappe et nous inquiète, c’est que huit hommes armés aient pu accéder au tarmac d’un aéroport international. Nous travaillons avec l’aéroport de Bruxelles car le niveau de sécurité y est normalement assez élevé. Étant donnée la forte demande de diamants, il y a très peu de chances de retrouver les pierres volées.” explique Caroline de Wolf, porte-parole du World Diamond Center d’Anvers.

80% des diamants bruts produits à travers le monde transitent par Anvers. C’est ici également que sont échangés 50% des diamants polis. Les mesures de sécurité sont drastiques, mais n’empêchent pas toujours les cambriolages, comme le rappelle l’envoyé spécial d’Euronews, James Franey : “C’est dans ce centre derrière moi qu’un gang italien avait commis il y a dix ans un hold-up. Le cerveau de l’opération était un employé de l‘établissement. Pour de nombreux négociants à Anvers, le braquage de Bruxelles a été réalisé avec une telle précision, qu’il est possible qu’il ait été organisé de l’intérieur.”