DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement décide la reprise partielle des activités de Spanghero

Vous lisez:

Le gouvernement décide la reprise partielle des activités de Spanghero

Taille du texte Aa Aa

C’est le soulagement pour l’entreprise Spanghero: le gouvernement français a décidé ce lundi d’autoriser une reprise partielle de ses activités. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll et le ministre de la Consommation Benoît Hamon ont reçu en fin de journée les représentants syndicaux de cette société, au coeur du scandale de la viande de cheval étiquetée comme du boeuf.

Si les 300 salariés, jusque là au chômage technique, sont satisfaits, ils restent inquiets pour l’avenir de Spenghero. L’un d’eux, le visage marqué, témoigne: “J’ai essayé d’aller me reposer, mais impossible de dormir. Depuis samedi je ne dors pas. Je ne sais pas comment je fais pour tenir debout. Je suis extrêmement fatigué, mais extrêmement content de retourner au boulot, vous ne pouvez même pas vous imaginer”. Pour un autre salarié, “c’est déjà mieux, on sauve nos emplois. Mais est-ce qu’on va avoir les clients pour démarrer avec les volumes qu’on avait avant? Nous ne le savons pas. Maintenant, reprendre le boulot, c’est sûr que c’est bien, je ne vais pas vous dire le contraire”.

La société peut donc reprendre ses activités de viande hachée, de saucisserie, d‘élaboration de plats cuisinés et de découpe de viande. En revanche, son activité d’entreposage de matières premières congelées reste suspendue jusqu’au résultat d’examens complémentaires, dévoilés vendredi prochain.