DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Météorites : un trésor tombé du ciel ?


Russie

Météorites : un trésor tombé du ciel ?

Comment transformer une « catastrophe naturelle » en business lucratif ? Les hommes d’affaire de la ville russe de Tcheliabinsk semblent en avoir trouvé le moyen !

Depuis l’explosion d’une météorite au-dessus de l’Oural et sa chute dans la ville de Tcheliabinsk vendredi dernier, de nombreux habitants de la région proposent leur butin à la vente. Des fragments de météorites, avec leurs mensurations et prix de vente respectifs, circulent sur les sites de vente en ligne depuis l’après–midi même de l’accident. Les ventes ont lieu malgré la mise en garde de ne toucher aucun fragment de météorite portant le risque de contamination et d’irradiation.

Compte tenu de la valeur que la précieuse matière céleste arrive à atteindre (de 500 roubles pour un caillou de deux centimètres (13 euros) à 30000 roubles pour les plus belles pièces (745 euros), une véritable chasse à la météorite a commencé dans la région touchée par l’explosion. Quelques 20000 personnes se sont lancées à la recherche de ces précieux cailloux cosmiques. Ce business florissant aurait même déjà permis à l’un des vendeurs d’empocher 90000 roubles (2250 euros) ! Le gros de ces transactions s’est effectué sur le site russe de vente à distance Avito.ru.

Cette « ruée vers l’or céleste » et ses retombées commerciales ont mis en alerte les autorités russes qui redoutent les escroqueries. Elles ont donc annoncé la mise en place d’un état-major permanent auprès du ministère de l’Intérieur afin de contrôler la situation et dissuader d’éventuels vendeurs à la sauvette.

L’explosion de la météorite qui a frappé une partie de l’Oural le 15 février dernier a blessé plus de 1000 personnes et provoqué de nombreux dégâts matériels.

Prochain article

monde

Des braqueurs dérobent des diamants à l'aéroport de Bruxelles