DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cyberattaques : Pékin réfute les accusations américaines

Vous lisez:

Cyberattaques : Pékin réfute les accusations américaines

Taille du texte Aa Aa

La Chine réfute de nouveau catégoriquement les accusations américaines de piratage informatique.

Selon un rapport américain publié ce mardi, l’armée chinoise serait derrière une série de cyberattaques contre les États-Unis ces trois dernières années.

Ce mercredi à Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hong Lei, a renvoyé le compliment à Washington.

“Faire des spéculations et porter des accusations sans fondement à des fins diverses, n’est ni professionnel, ni responsable, et ne contribue pas à résoudre le problème, a-t-il déclaré. La Chine est aussi victime de cyberattaques. Comme je l’ai dit hier, ces cyberattaques proviennent principalement des États-Unis.”

L’enquête américaine sur la provenance des cyberattaques a conduit à un immeuble de 12 étages dans la banlieue de Shanghai. Propriété de l’armée, il abriterait tout un escadron de cyberpirates. Leur mission : espionner des entreprises privées américaines, comme Apple et Facebook, mais aussi des groupes de presse et des agences gouvernementales. Ce mercredi, Pékin a renforcé la sécurité autour de l‘édifice.