DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La guerre de la toile est déclarée

Vous lisez:

La guerre de la toile est déclarée

Taille du texte Aa Aa

La guerre de la toile est déclarée entre la Chine et les Etats-Unis. Une firme américaine accuse l’armée chinoise de financer des cyberattaques contre des journaux, des entreprises et des agences américaines. Selon cette société – qui conseille la Maison blanche – les hackers agiraient directement sur ordre des autorités militaires chinoises.

“Nous avons à maintes reprises souligné notre inquiétude auprès des autorités chinoises, au plus haut niveau, concernant le cyber piratage, et même auprès de responsables militaires et nous continuerons à le faire. C’est un défi très important pour le président, sur lequel il a demandé au Congrès d’agir depuis quelque temps maintenant et nous allons continuer dans cette direction”, a fait savoir Jay Carey, le porte-parole de la Maison blanche.

D’après la société américaine Mandiant, les signatures électroniques des attaques viendraient de cet immeuble dans la banlieue nord de Shanghai, le quartier général des pirates. Ils appartiendraient au groupe APT1 (Advanced Persistent Threat ou Menace persistante avancée), une filiale de l’armée chinoise dont le nom de code est “Unit 61398”.

“Les preuves que nous avançons montrent clairement qu’il ne s’agit pas d’un groupe isolé de pirates hors la loi, ce ne sont pas des électrons libres, ils font partie de l’Unit 61398, ils sont financés par l’armée, et non seulement le parti communiste chinois est au courant de leurs activités mais en plus il les soutient”, affirme Grady Summers, le vice-président de Mandiant.

Pékin a vigoureusement démenti ces accusations, estimant qu’elles étaient peu professionnelles et que la Chine était, elle aussi, la cible de hackers…américains ceux-là.