DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les indicateurs de l'éducation en hausse dans le Golfe


learning world

Les indicateurs de l'éducation en hausse dans le Golfe

En partenariat avec

Investir dans les ressources humaines est au cœur des stratégies économiques de certains pays du Golfe. Ils croient que l‘éducation est indispensable pour diversifier l‘économie. Cette semaine dans Learning world, nous nous penchons sur l’enseignement supérieur et la formation à Abu Dhabi, au Qatar et à Bahreïn.

Abu Dhabi a son Université Sorbonne

Pendant des centaines d’années, Paris a été la seule destination de tous ceux qui rêvaient d‘étudier à la Sorbonne, l’une des plus anciennes et plus prestigieuses institutions de la planète. Depuis 2009, la Sorbonne est aussi implantée à Abu Dhabi.

Invité par le gouvernement émirati, cette Université fait partie d’un plan stratégique national destiné à développer l’enseignement supérieur selon des standards internationaux.

Les Emiratis veulent financer une université francophone dans un pays dominé principalement par l‘éducation anglophone, et ils encouragent la Sorbonne à faire ici ce qu’elle pratique en France, à savoir, un campus mixte, les mêmes programmes, un diplôme français et des cours intensifs délivrés par des enseignants venus tout droit de Paris.

Au Qatar, éducation rime avec innovation

Les succursales d’universités étrangères sont aussi très populaires au Qatar. L‘émirat s’est fixé comme ambitieux objectif de devenir l’un des leaders mondiaux en matière de recherche scientifique. Le Qatar y consacre 2,8% de son PIB et se place donc dans le top 5 mondial en matière de dépenses consacrées à l’innovation.

Une stratégie nationale de développement a été annoncée fin 2012 et le pays fait tout pour élargir la recherche scientifique et développer ses compétences humaines afin de pousser son économie au delà des ressources en hydrocarbures.

Pour offrir à ses générations futures le meilleur en matière de recherche, le Qatar mise sur le meilleur en matière d‘équipements. Pour cela il a fait appel aux compétences étrangères et a développé de nombreux programmes éducatifs tels que son programme d’études en Sciences Environnementales. La Fondation du Qatar pour l‘éducation, la science et le développement communautaire (Qatar Foundation), sert de plaques tournantes pour plusieurs universités.

Bahreïn: Eduquer pour le futur

Dans certaines régions du Golfe les stigmates culturels subsistent. Des professions ne sont pas vraiment valorisées et les expatriés remplacent les cadres locaux pour combler le vide. Installés dans les nouveaux emplois de l‘ère post-pétrôle, les bahreïnis sont désormais encouragés à diversifier leurs choix et à accepter aussi des emplois moins qualifiés.

Soutenu par l’Etat, le projet “Tamkeen” ou “Habilitation” vise à mandater les Bahreïnis qui peuvent contribuer au développement économique du Royaume d’ici 2030. L’objectif principale est de diversifier l‘économie et de développer des compétences professionnelles répondant aux besoins du marché.

“Tamkeen” a développé 150 programmes de perfectionnement des compétences en partenariat avec des sociétés étrangères. Ces programmes visent à responsabiliser les jeunes et à les aider à gravir les échelons dans toutes les professions et dans tous les secteurs possibles.

Prochain article

learning world

Le sport comme opportunité d'avenir