DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ton monte entre les deux Corées, après l'essai nucléaire de Pyongyang

Vous lisez:

Le ton monte entre les deux Corées, après l'essai nucléaire de Pyongyang

Taille du texte Aa Aa

Les joutes verbales et les provocations s’intensifient en Corée entre le Nord et le Sud, près de dix jours après le troisième essai nucléaire mené par Pyongyang.
Ces manifestants de Séoul ont répondu à leur manière aux menaces de “destruction finale” formulées mardi par la Corée du Nord à l’encontre du sud.

“Nous ne pouvons tolérer que la Corée du Nord ait l’arme nucléaire.
Nous sommes ici pour inciter la population de Corée à être beaucoup plus attentive à notre sécurité et à travailler ensemble pour dé-nucléariser complètement le Nord”, explique Maeng Cheon-Soo, l’un des manifestants sud-coréens.

En Corée du Nord, on se gausse de ces réactions. Un diplomate nord-coréen a même déclaré devant l’Onu que “petit chiot ne craignait pas le tigre”, en réaction aux projets de sanctions des Nations unies envers le programme nucléaire nord-coréen.

La télévision officielle diffuse la propagande du régime. Exemple avec cette chanson intitulée “dans une salve” dans laquelle l’interprète n’hésite pas à affirmer que la Corée du Nord “peut détruire l’hostilité de ses ennemis en un coup d‘éclat”.

Les Etats-Unis et les voisins de la Corée du Nord craignent surtout de voir Pyongyang devenir un supermarché du nucléaire, capable de vendre au plus offrant de l’uranium enrichi et des armes nucléaires.