DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La lutte se rebelle contre le CIO


Sport

La lutte se rebelle contre le CIO

L’ex-lutteur et champion olympique bulgare, Valentin Yordanov, a rendu, mercredi, sa médaille d’or des JO d’Atlanta. Un geste de soutien envers les lutteurs amateurs et professionnels après les récentes recommandations du Comité international olympique de retirer cette discipline à partir de 2020.

De son côté, la Fédération allemande de lutte soutient le geste de son homologue bulgare.

“La lutte, c’est un sport historique de l’olympisme. On voit des alliances entre pays qui ne pourraient pas se faire ailleurs que dans le sport. Les russes avec les Américains et même avec les Iraniens. Les protestations qui émergent un peu partout montrent à quel point ce sport est important pour l’esprit olympique. Et c’est ce pourquoi on veut lutter”, explique Jannis Zamanduridis, directeur des sports de l’association des lutteurs allemands.

“Les joueurs qui rendent leurs médailles en signe de protestation c’est une bonne chose.
Mais il faudrait que ce soit fait de manière commune, en même temps, pour protester ensemble contre la décision du CIO”, complète-t-il.

Néanmoins, l’espoir demeure pour les lutteurs. La discipline n’est pas encore rayée des Jeux olympiques mais elle aura fort à faire face à sept autres sports. Le karaté, le squash ou le roller entre autres sont, en effet, candidats pour une première participation à une compétition olympique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Foot - Ligue Europa : Lyon tombe de haut