DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La zone euro restera en récession en 2013


Le bureau de Bruxelles

La zone euro restera en récession en 2013

La zone euro n’est pas sortie de la zone de turbulence et restera cette année encore en récession. Bruxelles revoit ses prévisions de croissance au point mort et dresse un tableau sombre de l’année 2013 avec des pays multipliant les dérapages budgétaires. Une situation résumée par Olli Rehn, le commissaire européen chargé des affaires économiques et monétaires: “Des données décevantes de la fin de l’année dernière, d’autres plus récentes et plus encourageantes et la confiance croissante des investisseurs dans l’avenir”.

Le PIB devrait reculer de 0,3% cette année. La Grèce va entrer dans une récession encore plus profonde pour la sixième année avec une baisse de son PIB de 4,4%, Chypre arrive juste derrière avec un taux de 3,5%. Même des économies plus fortes commencent à être affectées par la crise des autres pays. Bruxelles table sur une reprise seulement en 2014.

L’austérité et la récession se traduisent par une nouvelle aggravation du chômage pour dépasser 12% de la population active soit près de 20 millions de personnes sans emploi. Une situation qui devrait toucher les pays les plus vulnérables de la zone euro.

Pour Hans Martens de l’European Policy Centre, l’Europe n’a pas pris le bon chemin : “C’est une catastrophe non seulement pour les institutions européennes, mais aussi pour les Etats membres parce que c’est un rappel qu’ils n’ont pas fait suffisament, qu’ils n’ont tout simplement pas fait assez pour stimuler la croissance et l’emploi en Europe.”

Quant à la dette publique, elle dépassera les 95% avec des pics à près de 130% en Italie et plus de 175% en Grèce.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Ferdinando Nelli Feroci : "L'Italie a besoin de croissance"