DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les autorités pointées du doigt en Inde après le double-attentat


Inde

Les autorités pointées du doigt en Inde après le double-attentat

Le double-attentat d’Hyderabad aurait-il pu être évité ? Le gouvernement indien est pointé du doigt au lendemain des deux explosions qui ont fait 16 morts dans cette ville du sud du pays. Car d’après la police les autorités avaient été prévenues d’un risque d’attaque.

Des islamistes arrêtés l’an dernier auraient effectivement avoué planifier un attentat dans ce quartier commerçant d’Hyderabad.

Le ministre de l’Intérieur a fait le déplacement sur place, se rendant au chevet des 117 personnes blessées par les explosions survenues près d’un cinéma et d’un arrêt de bus.

L’Inde était en alerte depuis deux semaines, depuis l’exécution d’un musulman séparatiste du Cachemire impliqué dans l’attaque contre le Parlement de New Dehli en 2001.

La police tente, à présent, d‘éviter le déclenchement de violences entre les communautés hindoue et musulmane de la ville.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La grève des salariés d'Iberia entraîne l'annulation de centaines de vols