DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réactions contrastées après la libération sous caution d'Oscar Pistorius


Afrique du Sud

Réactions contrastées après la libération sous caution d'Oscar Pistorius

D’abord le soulagement et la joie pour les proches d’Oscar Pistorius qui ont prié ce vendredi après l’annonce du juge. Ce dernier a demandé une caution d’un million de rands, l‘équivalent de 85 000 euros.
Oscar Pistorius qui est inculpé du meurtre de sa compagne le 14 février, n’a pas le droit de quitter l’Afrique du Sud. Il lui est interdit de pénétrer dans le hall des départs d’un aéroport international. Il doit rendre ses armes et son passeport. Le champion handisport sud-africain devra pointer au commissariat deux fois par semaine.
Le juge est longuement revenu sur les tendances violentes de l’athlète. Il a regretté que l’accusation n’ait pas apporté “de preuves suffisantes pour établir des faits”.
La porte-parole de la Ligue des femmes de l’ANC le parti au pouvoir s’est dit déçue. (…) Combien de femmes ont été tuées en 6 ans dans ce pays? 2488 femmes, a-t-elle ajouté en parlant de “féminicide”.

Oscar Pistorius a raconté à la barre avoir ouvert le feu en pensant que des cambrioleurs étaient dans la salle de bain alors qu’il s’agissait de sa compagne, Reeva Steenkamp. Le juge n’a pas été convaincu par cette version des faits.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'opposition ukrainienne lève le blocage du parlement