DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie: "ils nous frappent comme si on était des Israéliens"


Syrie

Syrie: "ils nous frappent comme si on était des Israéliens"

70 000 morts depuis mars 2011, selon l’Onu. Et plus de 8 milliards d’euros de dégâts, selon Damas. Les chiffres donnent le vertige en Syrie. La ville d’Alep ne connaît pas de répit. Ici, dans le quartier de Jabal Bedro, le tir lundi soir d’au moins un missile par le régime syrien a fait des dizaines de morts. “Ils nous frappent comme si on était des Israéliens, (des ennemis) dénonce un petit ce garçon. (…)Rien que dans ma famille, celle des Alsaghir, il y a cinquante martyrs.”

Plusieurs immeubles ont été détruits. des enfants, notamment des bébés, ont perdu la vie, d’après des survivants.
Trois jours après l’attaque, des rescapés tentaient de retrouver un semblant de normalité. Pour certains, une seule solution s’impose: il faut partir avec le peu d’affaires qui ont pu être retirées des décombres. D’après un militant d’Alep, un seul missile a détruit cette zone et fait tant de victimes. L’attaque a surpris tout le monde, car elle a visé le quartier à 21h30. “Nous sommes sortis de nos maisons après avoir entendu l‘énorme explosion et nous sommes allés voir ce qui s‘était passé, raconte un résident. Nous avons trouvé des cadavres partout. On entendait des cris. Et on n’avait aucun moyen d’aider les survivants”. Vu que l’aéroport est proche de ce quartier de Jabal Bedro, les résidents craignent que ce tir sanglant ne soit que le premier d’une série.

Avec AFP, Reuters et le journaliste Pablo Herrara

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Inondations impressionnantes dans le sud de l'Europe