DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Salon de l'Agriculture : Hollande pour une meilleure traçabilité


France

Salon de l'Agriculture : Hollande pour une meilleure traçabilité

C’est le rendez-vous incontournable des présidents français : François Hollande a inauguré ce samedi matin à Paris le cinquantième salon de l’agriculture.

Une manifestation hantée cette année par le scandale de la viande de cheval étiquetée boeuf.

Aussi, entre deux dégustations, le locataire de l’Elysée a-t-il plaidé pour une meilleure traçabilité.

“Je veux que, à terme, il y ait un étiquetage obligatoire sur les viandes qui sont insérées, introduites dans les produits cuisinés,” a-t-il déclaré.

A l’heure actuelle, l’origine de la viande ne doit être spécifiée que pour la vente à la coupe. Cette branche n’est d’ailleurs pas affectée par le scandale, au contraire, comme l’explique Yves Berger, directeur général de Interbev, l’association interprofessionnelle du secteur.

“Par rapport à la filière viande, cette crise n’a pour l’instant pas eu d’impact, voire a peut-être même eu des impacts favorables, c’est à dire que le client revient à fabriquer lui-même son produit. Paradoxalement, actuellement, on enregistre plutôt, y compris pour la viande de cheval, des ventes à la hausse,” dit-il.

En attendant une directive européenne sur l‘étiquetage systématique, deux industriels français, Findus et Carrefour se sont engagés ce samedi à n’utiliser que du boeuf 100% français.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie: visite des ministres de la Défense allemand et néerlandais