DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Elections en Italie: participation en baisse


Italie

Elections en Italie: participation en baisse

Selon des estimations du ministère de l’Intérieur, environ 55% des électeurs avaient voté ce dimanche contre environ 62% lors des précédentes élections en 2008. Le scrutin se poursuit ce lundi jusqu‘à 15h.
A qui les Italiens vont-ils donner les rênes du pouvoir? Y aura-t-il une majorité différente à la Chambre et au Sénat?
Le leader du centre gauche Pier Luigi Bersani, qui part favori, a voté à Piacenza dans le nord. Si, comme l’annonçaient les derniers sondages remontant au 8 février, son Parti démocrate arrive en tête , Bersani obtiendra une majorité de 54% à la Chambre des députés.
La coalition de centristes menée par Mario Monti, le chef du gouvernement sortant arriverait, elle, en quatrième position.
Monti a été le premier a voté ce dimanche matin, à Milan.
Milan, capitale régionale de la Lombardie, une des régions clés des sénatoriales. Milan, où a également voté Silvio Berlusconi, dont le parti de centre droit le PDL, le Peuple de la Liberté suivait de près le Parti Démocrate dans les sondages.
Torse nu, trois militantes du mouvement Femen ont tenté de s’approcher de l’ancien dirigeant italien dans le bureau de vote. “Basta Silvio”, “Silvio, ca suffit”, était écrit sur leur corps. Le mouvement a estimé que l’Italie ne devait pas “ voter pour quelqu’un qui devrait être en prison”.

Beppe Grillo, lui, a été attendu toute la journée et la soirée par des dizaines de journalistes devant son bureau de vote à Gênes. Les projecteurs sont braqués sur le leader du mouvement contestataire Cinq Etoiles qui pourrait rafler 17% des voix.

Avec AFP et Reuters

ifjdisjfidiifidfifidifuIUDIF

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Visite d'Angela Merkel en Turquie