DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Cisjordanie s'enflamme et le Fatah appelle à la vengeance


Israël

La Cisjordanie s'enflamme et le Fatah appelle à la vengeance

Jour de colère et de tristesse à Saïr près d’Hébron.
Alors que les Palestiniens enterrent aujourd’hui l’un des leurs, les appels à la vengeance se multiplient.
Arafat Jaradat, 30 ans, un activiste du Fatah, est décédé samedi alors qu’il se trouvait dans une prison israélienne. La branche armée du parti nationaliste accuse l’Etat hébreu de l’avoir torturé à mort. Résultat : une flambée de violences en Cisjordanie. Et Israël qui exhorte l’Autorité palestinienne à calmer le jeu.

“Les tensions dans les territoires occupés de l’Etat de Palestine augmentent, malheureusement, à cause des pratiques de l’occupation explique Nour Odeh, du service communication du gouvernement palestinien. Les attaques des colons contre les civils palestiniens augmentent.”

“Israël attend de l’Autorité palestinienne qu’elle agisse de façon responsable et qu’elle prévienne l’incitation et la violence qui ne peuvent qu’exacerber la situation actuelle souligne Mark Regev, porte-parole du Premier ministre israélien . Et il est grand temps que l’Autorité palestinienne arrête de boycotter la table des discussions et retourne aux négociations de paix”.

Les autorités israéliennes attribuent le décès du détenu à une crise cardiaque. Une version qui ne convainc pas. Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne accuse Israël de vouloir délibérément créer le chaos dans les territoires.

De nouveaux heurts ont éclaté en marge des funérailles. Jets de pierres contre gaz lacrymogènes et grenades.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Chambre à gauche, le Sénat disputé, l'Italie ingouvernable