DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : le pouvoir accepte de négocier avec l'opposition, même armée

Vous lisez:

Syrie : le pouvoir accepte de négocier avec l'opposition, même armée

Taille du texte Aa Aa

C’est une offre de dialogue inédite. Le gouvernement syrien, par la voix de son chef de la diplomatie, se dit prêt à négocier avec l’opposition, y compris avec les groupes armés. Walid al-Mouallem s’exprimait lors d’une rencontre, ce lundi à Moscou, avec son homologue russe Sergueï Lavrov. Le ministre syrien des Affaires étrangères n’a évoqué aucune condition au dialogue. De passage au Caire, le chef de la coalition d’opposition syrienne a toutefois déclaré qu’il n’avait reçu aucune proposition directe de dialogue de la part du régime de Bachar al-Assad.

“La meilleure manière d’amorcer ce dialogue, estime Ryan Crocker, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Syrie, serait de mettre en contact les modérés de chaque camp. L’initiative pourrait être prise par les pays de la région, afin de pousser les plus modérés du régime syrien et de l’opposition à trouver un accord. Je pense que si cet accord était trouvé, les modérés auraient ensuite moins de difficultés à convaincre les éléments les plus extrémistes de leur camp, celui de Bachar al-Assad, comme celui des opposants syriens. Chaque partie pourrait gérer d’elle même”.