DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dette italienne : les taux d'emprunt se tendent


économie

Dette italienne : les taux d'emprunt se tendent

L’appel au marché obligataire du Trésor italien était suivi avec attention mardi matin. Rome, qui a retiré près de 9 milliards d’euros d’obligations : des bons du Trésor à échéance 6 mois, a du accepter des taux d’emprunt en hausse par rapport à la dernière opération de ce type à 1,237% contre 0,731% fin janvier. Mardi, le taux d’emprunt réalisé est le taux le plus élevé constaté depuis octobre 2012, trois mois après que Mario Draghi, le président de la BCE se soit engagé à sauver l’euro.

“Chaque indicateur de stress du marché sur l’Italie est en hausse importante, explique Gavin Jones, chef économiste chez Reuters. Le coût de l’assurance sur un défaut de la dette italienne a également augmenté et ce n’est pas seulement en Italie. Evidemment ça se propage à l‘étranger et les marchés boursiers de toute l’Europe sont en baisse à cause des élections italiennes”.

Effectivement, les rendements des obligations publiques espagnoles et portugaises sont eux aussi en hausse mardi. Il est à craindre que mercredi, l’appel au marché du Trésor italien qui portera sur des obligations à 5 et 10 ans, se fasse à des taux d’emprunt élevés.
Depuis mardi les investisseurs monnayent la crainte qu’ils ont de voir ralenties ou tout simplement stoppées les réformes structurelles engagées par le gouvernement Monti.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

A Cuba, l'économie de marché, doucement, doucement....