DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Human Rights Watch dénonce l'emploi de missiles balistiques en Syrie

Vous lisez:

Human Rights Watch dénonce l'emploi de missiles balistiques en Syrie

Taille du texte Aa Aa

L’armée syrienne se trompe encore souvent de cible. En voulant atteindre les rebelles, elle frappe les civils. Dans l’est de la Syrie, la ville de Deir Ezzor a été longuement bombardée ce mardi. Selon un journaliste sur place, des avions de combat ont largué une cinquantaine de bombes sur des positions rebelles. Dans le nord, l’ONG Human Rights Watch dénonce l’emploi de missiles balistiques par les forces gouvernementales.

Selon Philippe Bolopion, qui représente l’organisation à l’ONU, “Les quatre bombardements, qui ont frappé Alep la semaine dernière, ont rasé des quartiers entiers de la ville. Au moins 140 civils ont été tués, dont la moitié sont des enfants. Le gouvernement syrien, accuse-t-il, vise délibérément les civils”. A Alep, de violents combats se déroulent maintenant autour de la grande Mosquée des Omeyyades, l’un des joyaux historiques de la deuxième ville de Syrie. L’enceinte sud de cette mosquée aurait subi de sérieux dommages.