DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : la politique d'austérité s'est retournée contre Mario Monti

Vous lisez:

Italie : la politique d'austérité s'est retournée contre Mario Monti

Taille du texte Aa Aa

Les électeurs italiens ont fait payer au chef du gouvernement sortant sa politique d’austérité. Mario Monti n’a pas réussi à créer une grande force du centre. Sa formation centriste doit se contenter d’une quatrième place dans les deux chambres. Mario Monti rend notamment responsable l’actuelle loi électorale: “C’est vraiment regrettable, malgré tous les appels lancés par le chef de l’Etat italien, que la loi électorale n’ait pas été modifiée. Je crois que cela relève de la responsabilité des forces politiques. Cette réforme ratée, l’année où nombre de réformes économiques et sociales ont pu être menées, est une des raisons de l‘éloignement de l‘électorat de notre formation du centre”. Mario Monti se dit néanmoins relativement satisfait de son résultat, étant donné son entrée tardive dans la campagne électorale.