DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"La crise italienne ne change rien pour l'Espagne" (Luis de Guindos)


économie

"La crise italienne ne change rien pour l'Espagne" (Luis de Guindos)

En Espagne, autre pays considéré comme un maillon faible de la zone euro, le ministre de l’Economie Luis de Guindos a admis que l’Italie avait un effet de contagion sur les marchés financiers mais s’est dit persuadé que cet effet négatif ne se ferait sentir qu’“à court terme”.
Le ministre espagnol a également affirmé que les politiques de désendettement menées en Europe pour sortir de la crise prévaudront.
“L’Espagne n’est pas plus près ni plus loin d’une aide de la BCE qu’elle n‘était il y a 24 heures, a expliqué Luis de Guindos, le ministre espagnol de l’Economie. Ce qui veut dire que nous sommes exactement dans la même situation et encore une fois on ne devrait pas accorder tant d’attention à la volatilité de court terme. Je pense que finalement ce que nous devons regarder c’est le scénario de moyen terme”.

Il n’empêche, mardi soir l’indice Ibex de la bourse de Madrid a terminé en repli de 3,2%. Et à l’instar des taux italien et portugais, les taux d’emprunt à 10 ans de la dette espagnole se sont à nouveau tendus mardi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Dette italienne : les taux d'emprunt se tendent