DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Beppe Grillo durcit le ton


Italie

Beppe Grillo durcit le ton

L’ex-comique, dont le mouvement 5 étoiles a remporté à la surprise générale un quart des suffrages au parlement le week-end dernier, a repoussé avec virulence les approches des autres partis politique. Il ne votera pas la confiance à un gouvernement quel qu’il soit.

Beppe Grillo s’en est notamment pris mercredi à Pier Luigi Bersani. Sur son blog, il traite le chef du centre gauche de “Mort qui parle”, poursuivant, je cite, “Bersani nous harcèle depuis des jours, il ferait mieux de se démettre”.

Ce dernier, qui avait ouvert mardi la porte à une alliance, a aussitôt répliqué par un communiqué donnant rendez-vous à l’ex-humoriste au parlement pour assumer ses responsabilités. Or Beppe Grillo est interdit de siéger personnellement au parlement.

Silvio Berlusconi, de son côté, attend. Une improbable alliance avec le Parti Démocrate ou de nouvelles élections, les solutions pour le Cavaliere ne sont pas légions.

Dans la rue, les italiens soutiennent Grillo et ne semblent pas déstabilisés par la complexité de la situation politique.

“J’espère que Grillo et ses équipes vont encore embêter nos vieux politiciens. Je ne suis pas aussi désespéré que cela, bien sûr c’est une situation compliquée mais pas impossible.”

“Que peut on espérer pour l’Italie si 30% des gens votent encore pour Berlusconi… Ce serait bien si le parti démocratique trouvait un accord avec le Mouvement 5 Etoiles, ce serait une nouvelle force, jeune.”

Malgré les déclarations des uns et des autres, cette alliance reste l’hypothèse la plus plausible pour sortir l’Italie de l’impasse politique.
A Beppe Grillo de faire son choix.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Tunisie : bras de fer entre étudiants et salafistes autour du Harlem Shake