DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : Téhéran ne veut céder que sur un point

Vous lisez:

Nucléaire iranien : Téhéran ne veut céder que sur un point

Taille du texte Aa Aa

Les négociations sur le programme nucléaire iranien reprennent.
De Moscou, en juin dernier, elles se sont déplacées à Almaty, au Kazakhstan. Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne, et l’Iran de son côté, ont jugé la première journée “utile”, mais Téhéran ne fera aucun pas si les sanctions internationales ne sont pas levées. Hassan Hanizadeh, analyste iranien, explique sa crainte: “Si les sanctions se poursuivent, le peuple iranien et le gouvernement risquent de vouloir encore plus garder leur programme nucléaire. Les sanctions pourraient même rapprocher la population et le pouvoir”.

Si, au contraire, les sanctions internationales venaient à disparaître, l’Iran serait prêt, dit-il, à stopper son enrichissement de l’uranium à 20%. En revanche, il n’est pas question pour Téhéran de fermer son site nucléaire souterrain de Fordo. Les négociations sur ces points sensibles vont continuer ce mercredi.