DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rigueur forcée: Obama attaque les Républicains


monde

Rigueur forcée: Obama attaque les Républicains

Des centaines d’immigrants relâchés, des coupes dans les prestations sociales, des fonctionnaires placés en congés sans solde, des chantiers entiers en attente…Voici quelques unes des conséquences choisies par Barack Obama pour mettre en garde contre les effets néfastes de la rigueur forcée promise aux Etats-Unis dès vendredi.
Le président démocrate, qui n’a pu s’accorder avec les Républicains sur une réduction des déficits depuis 18 mois, fustige leur attitude et cherche à leur faire endosser la responsabilité de cette cure d’austérité à venir :

“Il y a trop de Républicains à l’heure actuelle au Congrès, qui refusent de bouger même un petit centimètre pour supprimer des niches fiscales. C’est ce qui nous bloque aujourd’hui. Sachez que personne ne leur demande d’augmenter les impôts. Tout ce que l’on demande c’est de supprimer les niches fiscales et les réductions que le président de la Chambre, John Boehner, disait vouloir supprimer il y a seulement quelques mois”

Les Républicains, emmenés par John Boehner, contrôlent la chambre des représentants et à ce titre restent souverains en matière de budget.Ils refusent une nouvelle hausse de la fiscalité et rappellent avoir déjà proposé deux plans alternatifs au Sénat.

“Pendant seize mois, le Président a traversé le pays de long en large préférant tenir des meetings plutôt que s’asseoir avec les dirigeants du Sénat afin de trouver un accord pour présenter un projet de loi”

Partout dans le pays, la rigueur annoncée et le spectre du chômage font trembler les commerces comme dans cette base militaire ou les effectifs devraient être sérieusement réduit.

“Notre clientèle est composée à 60% de militaires ici, explique cette jeune femme. Le reste ce sont des étudiants. Nous serons très affectés si les militaires devaient partir. Les pertes seraient énormes pour nous”

La pression du gouvernement Obama sur le Congrès semble tardive. En l’absence d’accord immédiat, la prochaine échéance pourrait se produire fin mars quand le Congrès devra renouveler le financement des opérations gouvernementales.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fusillade en Suisse : 3 morts et 7 blessés