DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

De nouvelles mesures pour réduire le chômage des jeunes


Le bureau de Bruxelles

De nouvelles mesures pour réduire le chômage des jeunes

A Rotterdam, la formation professionnelle de ces jeunes est financée en partie par l’argen européen. Un modèle à suivre pour les 27 ministres du Travail. Pour eux, il faut que les jeunes de moins de 25 ans puissent bénéficier d’une formation, d’un stage ou d’un contrat d’apprentissage quatre mois après la fin de leurs études.

“Nous voulons surtout améliorer la sécurité de l’emploi des moins de 25 ans, explique le Commissaire européen à l’Emploi. Mais le fait que les jeunes puissent trouver un emploi plus rapidement ou aient la possibilité de faire une nouvelle formation professionnelle, cela va également améliorer la qualité de leur emploi”.

Plus d’un jeune européen sur cinq n’arrive pas à trouver un emploi aujourd’hui. En Grèce et en Espagne ce taux de chômage dépasse les 55%. En France, il avoisine les 30%. D’où la volonté des dirigeants de relancer l’emploi des jeunes avec cette mesure adoptée ce jeudi à Bruxelles : la garantie pour la Jeunesse.

Selon le président de la Plateforme sociale européenne : “cette garantie pour la Jeunesse n’est qu’une étape. Il faut aller plus loin, vers de nouvelles créations d’emploi, vers des politiques industrielles dont nous avons besoin. Nous devons arrêter d’appliquer des politiques d’austérité à l’aveugle”.

L’UE a d’ores et déja prévu de débloquer six milliards d’Euros ; une enveloppe qui sera allouée aux régions où le taux de chômage des jeunes dépasse 25%.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

L'UE condamne les colonisations israéliennes