DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Warm bodies: une histoire d'amour entre un zombie et une femme sur fond de fin du monde


cinema

Warm bodies: une histoire d'amour entre un zombie et une femme sur fond de fin du monde

En partenariat avec

Le film Warm bodies ne réinvente pas le cinéma: il s’agit d’amour, de fin du monde, de zombies… Mais avec une certaine originalité et une bonne dose d’humour. Après le passage d’un virus qui a détruit toute civilisation, la terre est divisée en deux clans: les rescapés qui se cachent, et les zombies qui ont faim de chair humaine.

Pour John Malkovich, l’un des acteurs, c’est une histoire de zombies, mais pas seulement: “Je crois qu’ici, on s’amuse avec le genre des films de zombie, et je pense que les personnages sont assez particuliers comparé à d’autres films du même style. On voit des zombies plus ou moins extrêmes. Ce film se démarque du genre Zombie par excellence. Certains mort-vivants présentent des caractéristiques humaines. Je crois pouvoir dire que c’est un film bien ficelé.”

R, le personnage principal, est un mort-vivant romantique. En sauvant la belle Julie, dont il tombe amoureux, il déclenche la colère de ses congénères zombie. Pour Teresa Palmer, l’actrice qui interprète la jeune Julie, les hommes ne sont pas si éloignés des zombies: “Oui, parmi les garçons que j’ai eu l’occasion de cotoyer, certains étaient de vrais zombies… Oui, j’ai flirté avec des zombies, et c‘était très intéressant. Pour moi, la relation entre Julie et R dans ce film reflète bien les sentiments que l’on ressent quand on rencontre quelqu’un pour la première fois et que l’on tombe amoureux, avec toutes ces émotions étranges: on ne sait pas très bien quoi faire ou quoi dire, et on essaye de se montrer sous son meilleur jour. Donc oui, je pense que les gens vont se reconnaître dans ce film.”

Basé sur une nouvelle d’Isaac Marion, ce film sort en salle le 20 mars prochain.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"3096 jours", un film sur l'histoire de Natascha Kampuch