DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fukushima : selon l'OMS, les risques de cancer n'ont augmenté que dans la zone proche de la centrale


Japon

Fukushima : selon l'OMS, les risques de cancer n'ont augmenté que dans la zone proche de la centrale

Les autorités japonaises acceptent volontiers de laisser filmer les travaux qui sont effectués près de la centrale nucléaire de Fukushima.
Ces travaux tendent à prouver que, deux ans après la catastrophe, de gros efforts sont encore faits afin de décontaminer la zone.
Les ouvriers qui s’y emploient sont beaucoup moins exposés que ceux qui ont travaillé à l’intérieur de la centrale. Selon une étude qui vient d‘être publiée par l’OMS, un tiers de ces derniers risquent de développer un cancer. Les risques ont aussi augmenté pour la population qui vivait à moins de 20 kilomètres de la centrale.

“Nous devons faire tous les efforts pour faire baisser rapidement le niveau de radiation, mais c’est techniquement difficile”, a déclaré le vice-ministre japonais de l’Environnement. En dehors de la zone la plus contaminée, l’OMS affirme qu’aucune hausse des risques de cancer n’a été relevée au Japon. Ce constat fait bondir Greenpeace, qui déclare que l’organisation “sous-estime honteusement l’impact des premières radiations”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Silvio Berlusconi clame son innocence dans l'affaire Mediaset