DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : les policiers barbus, suspendus, réclament leur réintégration

monde

Egypte : les policiers barbus, suspendus, réclament leur réintégration

Publicité

Plusieurs policiers barbus font appel au président, en Egypte, pour qu’il leur vienne en aide. Se laisser pousser la barbe n’est pas anodin, c’est un signe religieux pour les islamistes. Et depuis la révolution de 2011, les policiers portant la barbe ont été suspendus. Ils réclament leur réintégration. “Rien dans la loi ou la Constitution ne défend notre droit, explique l’un d’entre eux, alors nous nous sommes tournés vers la justice. Finalement, la Cour suprême a décidé que nous pouvions reprendre notre travail. Nous demandons maintenant au président de faire appliquer cette décision pour en finir avec cette crise”.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté vendredi au Caire pour soutenir les policiers, mais le ministère égyptien de l’Intérieur n’a pas encore voulu trancher. “Accepter que les policiers se laissent pousser la barbe ou non, cela peut apparaître comme un enjeu purement esthétique, explique Mohamed Shaikhibrahim, le correspondant d’Euronews en Egypte, mais en fait, il s’agit bien d’un conflit entre deux approches politiques très différentes de la société égyptienne”.

52…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article