DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

John Kerry, médiateur dans la crise politique égyptienne?

Vous lisez:

John Kerry, médiateur dans la crise politique égyptienne?

Taille du texte Aa Aa

Pour certains Égyptiens, John Kerry n’est pas le bienvenu dans le pays. Devant le ministère des Affaires étrangères où s’est rendu le secrétaire d’Etat américain, des manifestants ont brûlé son portrait, affublé d’une barbe, pour dénoncer son soutien aux Frères Musulmans au pouvoir.

John Kerry a voulu souligner que Washington ne prend partie pour aucun camp dans la crise politique que traverse l’Egypte:

“Nous ne sommes pas là pour faire de l’ingérence.” a-t-il affirmé. “Nous sommes là pour écouter. Nous ne sommes pas là pour pousser qui que ce soit à agir d’une certaine façon, même si nous avons notre point de vue, et bien sûr je l’exprimer. Ce que nous soutenons, c’est la démocratie.”

John Kerry a aussi insisté sur la nécessité pour l’Egypte de parvenir à un accord avec le Fonds Monétaire International. Le pays qui souffre de l’effondrement des investissements étrangers et de la chute du tourisme négocie avec le FMI un prêt de 4,8 milliards de dollars.

“La visite américaine s’inscrit dans la volonté de trouver un accord politique entre le gouvernement et les partis d’opposition au moins pour achever la crise du boycott des élections et maintenir un équilibre fragile mais juste entre l’administration américaine et les différents partis égyptiens.” affirme Mohammed Sheikhibrahim, notre correspondant au Caire.