DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La rue portugaise contre son gouvernement et la troïka

Vous lisez:

La rue portugaise contre son gouvernement et la troïka

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de milliers de Portugais sont descendus dans les rues de tout le pays ce samedi contre l’austérité. Selon les organisateurs, ils étaient 500 000 à Lisbonne pour réclamer la démission du gouvernement de centre-droit. Leur colère a notamment été déclenchée par l’adoption en janvier de la plus importante hausse d’impôts de toute l’histoire du pays. La cible des manifestants était la troïka, dont les inspecteurs sont en ce moment même à Lisbonne pour examiner les comptes du pays.

“Je veux juste dire à M. Passos Coelho que j’ai le droit de crier ma révolte contre l’incompétence, les paroles en l’air, la mediocrité, la malhonnêteté, contre tout!” dit une manifestante ecoeurée.

“Si le gouvernement prête attention à ce qui se passe et comprend que les gens sont contre lui, ils devraient partir. Sinon, je pense que cela ne va pas s’arrêter.” estime un retraité.

C’est le plus important rassemblement qu’ait connu le Portugal depuis septembre. A l‘époque, la rue avait obtenu un assouplissement de la cure de rigueur. Depuis la crise n’a fait que s’aggraver. Le chômage culmine à 17,6% et le mois dernier, le gouvernement a reconnu qu’une contraction de l‘économie de près de 2% était attendue cette année.