DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La démolition d'une partie du Mur de Berlin suspendue

Vous lisez:

La démolition d'une partie du Mur de Berlin suspendue

Taille du texte Aa Aa

Le mur de Berlin redevient le mur de la discorde. En cause : la démolition d’une partie de ce symbole de la Guerre Froide pour construire…un immeuble de luxe. Les opposants au projet viennent de remporter une manche : les travaux sont suspendus. Mais la pause pourrait être de courte durée : 20 des 36 appartements prévus sont déjà vendus. Le promoteur se dit prêt au compromis face à des manifestants toujours mobilisés : “Lorsque vous passez le long de ce mur, vous ressentez ce que signifiait cette division. Les gens de Berlin-Est n’avaient pas la possibilité de voir la Spree. Je pense que cela ne peut simplement pas être piraté ni divisé.”

La presse berlinoise est à l’unisson, parlant d’aberration. Le maire de l’arrondissement, Frank Schulz, à l’origine du permis de démolir, semble aujourd’hui faire machine arrière : “Il y aura de toute façon un débat public le 18 mars entre les différents représentants. Mais je pense que toutes les idées seront utiles pour éviter cette brêche dans le mur.”

L’East Side Gallery est le plus long tronçon du Mur de Berlin encore debout. C’est une attraction touristique majeure dans la capitale allemande, un pan d’Histoire que beaucoup ne veulent pas voir défigurer.