Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Le Kenya dans l’attente de connaître son nouveau président. Et pour l’heure le vice-Premier ministre Uhuru Kenyatta devancerait le Premier ministre Raila Odinga. Le dépouillement se poursuit. La commission électorale a 7 jours pour proclamer les résultats et pour prévenir tout soupçon, après un scrutin marqué par des violences, elle diffuse en temps réel les chiffres provisoires.

Uhuru Kenyatta, le fils du père de l’indépendance, fait l’objet d’une inculpation pour crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale. En cause: son rôle d’instigateur présumé des violences qui ont émaillé la présidentielle de 2007.

Raila Odinga était déjà candidat à cette époque, il tente aujourd’hui sa chance pour la troisième fois. Et pour oublier ce scrutin meurtrier, les Kenyans se sont déplacés en masse pour voter, la participation dépasse les 70%.

Seule certitude : le scrutin se jouera entre Uhuru Kenyatta et Raila Odinga. Le vainqueur devra remporter plus de 50% des suffrages. Dans le cas contraire, un second tour sera organisé en avril.

Plus d'actualités sur :