DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le basketteur Dennis Rodman rend visite à son ami Kim Jong-Un en Corée du Nord


Corée du Nord

Le basketteur Dennis Rodman rend visite à son ami Kim Jong-Un en Corée du Nord

Le service international d’informations de la République Populaire Démocratique de Corée a diffusé un reportage montrant Kim Jong-un et le joueur américain Dennis Rodman en train de regarder un match de basket entre la Corée du Nord et les Harlem Globetrotters.

Le dirigeant Nord Coréen et l’ancienne star flamboyante de la NBA entre dans le stade de Pyongyan sous les applaudissement fournis et les acclamations de la foule. Les quelques étrangers présent sont manifestement moins enthousiastes que les spectateurs nord-coréens.

Une voix de femme lit le commentaire du sujet et du match, accompagnée d’une musique faussement joyeuse. Le match s’est terminé sur un match nul de 110 à 110 sous une nouvelle salve d’applaudissements et d’acclamations. Puis les équipes ont échangé des cadeaux avant d’aller déjeuner.

De retour aux Etats-Unis, Rodman a déclaré à des journalistes : « C’est un mec super. Il est génial et honnête ».

Sur ABC, dans l’Emission « This Week », le présentateur George Stephanopoulos a questionné Rodman à propos de cette amitié hors-du-commun. Il lui a notamment demandé s’il était au courant des menaces répétées du régime envers les Etats-Unis et des nombreuses violations des droits de l’homme. « Je n’ai pas du tout prêté attention à tout ça ; je ne l’approuve pas. Je déteste penser qu’il fait ça. Mais c’est un être humain malgré tout. Il lui arrive de baisser la garde.” a-t-il répondu.

Suite à ce voyage, Rodman est l’Américain connaissant personnellement le mieux le dirigeant nord-coréen. « Qu’est-ce que j’ai vu dans ce pays ? J’ai vu que les gens le respecte et respecte sa famille » a-t-il témoigné ajoutant que Kim avait un message pour Barack Obama : « Appelez-moi. Je ne veux pas la guerre ».

Le joueur s’est alors lancé dans une proposition diplomatique : « Kim adore le basketball. Obama adore le basketball. C’est un bon point de départ. »

Rodman a ajouté qu’il retournerait en Corée du Nord afin « d’en savoir plus sur ce qui s’y passe réellement ».

Il y a quelques semaines la Corée du Nord s’est de nouveau attiré les foudres de l’Occident en procédant à un test nucléaire en sous-sol et en lançant un missile longue-portée capable de transporter une ogive en décembre dernier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Conclave : deuxième jour de congrégations au Vatican