DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Etats-Unis ne veulent plus de délégués saouls à l'ONU

Vous lisez:

Les Etats-Unis ne veulent plus de délégués saouls à l'ONU

Taille du texte Aa Aa

Moins d’alcool à l’ONU. L’ambassadeur américain pour le management et la réforme des Nations unies, Joseph Torsella, a demandé à ses collègues de ne plus venir saouls aux réunions de négociations annuelles du budget. « Une proposition modeste de faire des salles de travail une zone ‘sans-ivrogne’ » selon lui : « Gardons le champagne pour porter des toasts lors de la réussite des négociations. Nous reconstruirons la réputation de la Cinquième commission au passage. »

Les négociations annuelles sur le budget des Nations unies sont menées par le comité budgétaire et administratif, aussi appelée Cinquième commission, chaque fin d’année vers Noël. Les réunions peuvent s’éterniser jusqu’aux petites heures du matin.

Certains diplomates corroborent la présence d’effluves d’alcool dans ces réunions en certifiant avoir vu des délégués visiblement très ivres dès le début des débats.

Un ambassadeur qui souhaite resté anonyme cite sur theatlanticwire.com l’exemple d’un « secrétaire censé noter tous les échanges [qui] était tellement saoul qu’il a dû être remplacé. »

Tous les témoignages parlent non pas de douce ivresse mais de véritables cuites, de délégués tenant à peine debout.

L’alcool est-il ici, facilitateur social, adoucisseur des mœurs lors de négociations difficiles ou amphétamine de substitution ? Une question à poser à nos députés accoudés au bar de la buvette de l’Assemblée Nationale française ou des pubs de la Chambre des communes en Angleterre