DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Lore", l'effroyable vérité


cinema

"Lore", l'effroyable vérité

En partenariat avec

1945, fin de la Seconde guerre mondiale. Lore est une jeune adolescente, fille d’un haut dignitaire nazi. Elle traverse l’Allemagne avec ses frères et sœurs. Livrés à eux-mêmes, au milieu du chaos. Leur chemin croise celui de Thomas, un jeune rescapé juif. Pour survivre, Lore n’a d’autre choix que de faire confiance à celui qu’on lui a toujours désigné comme son ennemi.

“J’aime l’idée que cette fille pense au début du film que son père est un héros de guerre et qu’elle réalise peu à peu qu’il a en réalité commis des crimes contre l’humanité”, note la réalisatrice Cate Shortland. “Elle doit se reconstruire et à la fin du film elle se sent comme dépossédée. J’aime aussi l’idée d’espoir qui naît de ce drame, parce qu’après cette ruine morale, elle est libre de repartir de zéro”.

La réalisatrice Cate Shorland est Australienne et elle ne parle pas un mot de la langue de Goethe.

“On a choisi de tourner en langue allemande parce que c’est plus véridique. C‘était étrange, comme si on avait tourné un documentaire. Les costumes et les décors ont été incroyablement produits. Le directeur de la photographie Adam Arkapaw était sur le plateau avec sa caméra 16 millimètres, en totale interaction avec les acteurs donc on a essayé de garder le naturel”.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"Broken City", les tribulations d'un ex-flic devenu détective