DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Netanyahou prône la dissuasion face à l'Iran


Israël

Netanyahou prône la dissuasion face à l'Iran

Pour Benjamin Netanyahou, l’Iran “joue la montre” au sujet de son programme nucléaire.

A quelques semaines de la première visite officielle de Barack Obama à Jérusalem et à Ramallah, le Premier ministre israélien s’est montré ferme. Il a estimé que Téhéran n‘était pas loin de franchir la ligne rouge, lors d’une intervention via satellite devant le principal lobby pro-israélien aux Etats-Unis.

“Les mots ou les sanctions seules ne suffiront pas à stopper l’Iran”, a dit Benjamin Netanyahou. “Les sanctions doivent être combinées à une menace militaire claire et crédible si les sanctions diplomatiques échouent”.

L’Agence internationale de l‘énergie atomique fait, elle aussi, pression sur l’Iran, estimant que Téhéran n’apportait que trop peu d‘éléments aux experts de l’AIEA.

“L’Iran ne fournit pas la coopération nécessaire pour nous permettre d’affirmer que le pays n’a pas de matériel et d’activités nucléaires non déclarés, a déclaré Yukiya Amano, le chef de l’AIEA. L’agence est donc dans l’incapacité de conclure que toutes les installations nucléaires en Iran sont destinées à des activités pacifiques.

L’AIEA exige un accès au site de Parchin, une base dans laquelle l’Iran aurait pu procéder à des tests d’explosion nucléaire, ce que dément Téhéran.
Sur le plan diplomatique, la prochaine réunion politique entre l’Iran et le groupe des 5 + 1 aura lieu en avril au Kazakhstan.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les timbres du "siège vacant" au Vatican